Lyrik und Prosa

  Startseite
  Archiv
  Prosa
  Lyrik
  Der Worte Fluss
  escarmouche francaise
  Rezensionen
  Gästebuch
  Kontakt
 



  Links
   Profil



http://myblog.de/angelspunishment

Gratis bloggen bei
myblog.de





poésie

Chaque matin je me reveille...
Chaque seconde je respire...
Chaque moment je pense à lui...
Chaque fois je suis seule je veux plus vivre...
Chaque semaine je vis sans lui j'ai un regard vide...
Chaque soir je m'endormis toute seule je pleure des larmes calmes pleine de douleur...

Chaque fois je le revois, c'est le bonheur...
Chaque fois je doit partir c'est l'horreur...

Je peux plus...



Faust, un phénomène de la société

Le Faust, c'est le personnage de la litterature romantique qui signifie la vie de l'homme qui cherche le savoir, la sagesse, la jeunesse...donc tout ce que cherche la société moderne. L'histoire du Faust est si actuel aujourd'hui si pour le XIXe siécle. De plus en plus l'homme de la cité des villes grandes, des capitales qui se trouve seul dans sa vie cassé, dominé par la tristesse, l'agonie de la vitesse, l'angoisse d'être seul...
Comme le Faust l'homme modern signe un contrat avec le diable, l'avarice, le vengeance, l'argent pour s'enfuir du chagrin de la vie, pour essayer de remplir son coeur vide avec des valeurs faux.


L’état d’un coeur

Maintenant, je suis assise ici dans une espace vide, dans cette chambre sombre, toute seule, abandonnée de tout le monde, de tout l’espoir et surtout de toi. Je suis solitaire comme la dernière tour occupée dans la paye d’ennemi. Tout seule prisonnière dans ce carré, encadré de la société qui nous a forcé à courir, de s’enfuir de la séparation du mort de l’amour.
Mais qu’est-ce qui s’est passé ? Elle t’a prit cette société détestée, cette fausse vérité qui nous a signé, les signes de cet amour désespéré grâce à la distance et de l’égalité des âmes.
Tous ce que tu m’as dit est sans importance. Tous ce que tu m’as fait est sans sens. Tout cela n’existe plus, ne peut plus exister ni pour moi ni pour toi.
Tu es parti pour l’éternité. C’est moi qui reste dans cette espace vide cassée et triste qui a formé la liaison de nos âmes de nos esprits. Je reste ici assise attendant que tu viennes que tu te souviens des sentiments accompagnés par le chagrin et les larmes de la passion.
Cette chambre pleine de la souffrance de mon cœur me garde, me sauve, me cache tous les corps des regards des autres qui me frapperaient jusqu’au moment que je suis détruite, morts mais vivante.
Comme un estropié, je suive mon chemin traversant les temps et périodes avec mon amour que tu possèdes qui te reste comme souvenir, même si tu ne te souviens plus de moi.


L’homme, le fou

L’homme, qu’est-ce que c’est ?
Ce n’est qu’un insecte qui vit de la souffrance et de la misère des autres. Il cherche à créer son bonheur fondé sur le malheur des autres. Il fait souffre tout le monde, toute la nature, tous ce qui vit, même les autres hommes. Il s’effraye de rien, il n’a aucun risque de perdre sa puissance sur tous.
Il marche sur le monde en détruisant tous ce qui est dessous ces pieds. Il cherche à former tous qui ne lui semblent pas parfait. Cependant s’il y a quelque chose parfait, il ne le voit pas. Il ne veut pas l’apercevoir, le remarquer, le comprendre.
L’homme, ce n’est qu’une espèce qui pense qu’elle est puissante qu’elle est savante qu’elle peut régner tous. Mais cela n’est pas juste. Cette espèce-là, elle est faible, plus faible que tous les autres car elle a commencé à s’oublier. Elle ne cherche plus à comprendre ces sources. Elle ne respecte plus rien.
En outre elle n’était jamais savante. Elle n’a jamais compris quelque chose. Tous les scientistes célèbres étaient seulement des enfants qui ont trouvé ou découvrit le principe qu’une pomme tombe d’un arbre en jouant, sans sachant la complexité sans apercevoir les puissances plus hautes. Certainement, il y avait des hommes qui en ont eu une idée, de l’existence de ces puissances incroyables et inexplicables qui sont trop grandes pour l’esprit endroit de l’homme. Mais ce sont été des fous qui ont perdu tout ‘l’humanité’ qui ont donc quitté l’espèce de l’homme.



Verantwortlich für die Inhalte ist der Autor. Dein kostenloses Blog bei myblog.de! Datenschutzerklärung
Werbung